samedi 1 mai 2021

Affaire Total Gabon : nouvelle réunion préparatoire

 


De gauche à droite : Mr OKEYI Stéphane, Mr BIBATA Jean-Bernard, Mr Ulrich OKOUARY (Président du Collectif), Mr MBOMBE Ulrich, au centre en haut Mr H. M. AUGUSTE (Président de HO GABON).



Une réunion de mise au point et de concertation entre les membres du Collectif du quartier PG2 et H2O GABON.

Objet : Préparation d’un courrier pour une nouvelle réunion avec TOTAL GABON.

samedi 24 avril 2021

Pluies diluviennes à Pointe Noire, Congo Brazzaville

 




"Dame Pluie" nous a gratifie toujours d'un désolant et triste spectacle à son passage dans nos quartiers. Souvent, nos constructions qui ne respectent aucune norme d'urbanisation ne font que compliquer et amplifier ces phénomènes climatiques trop fréquents en ce 21ème siècle. Et ce sont les mêmes conséquences qu'on déplore et qu'on se résigne à accepter comme une fatalité. L'ennui, c'est que cela n'arrive pas que dans nos quartiers pauvres, mais aussi même en plein centre-ville (comme dans cette vidéo, à Pointe-Noire, prise le 19 Avril 2021).

Allons-nous continuer à nous morfondre sans rien faire? En tout cas, cessons de pleurnicher.

"Tous ces défis climatiques ne sauraient être relevés quand nous resterons passifs et résignés, mais seulement quand nous prendrons la décision de passer à l'acte".

Depuis 2010, les gaz de torchère de Total Gabon polluent l'air, le sol, l'eau et l'environnement au site PG2, près de Port Gentil, au mépris de la loi

 




Compte rendu de réunion Collectif des habitants de PG2, ROLBG et H2oGabon, à télécharger en cliquant sur le lien. Ce fichier est au format PDF.
Nous lançons un appel à témoins pour faire cesser ce trouble et indemniser les populations impactées.


Pour aller plus loin

Le Gabon primé pour la réduction des gaz torchés (2012)
Code des hydrocarbures (2019) 



lundi 12 avril 2021

Le ROLBG met en garde PERENCO contre des arrangements politiques sur le dos des communautés de l'Etimboué




MISE EN GARDE A PERENCO : PAS D’ARRANGEMENTS POLITIQUES SUR LE DOS DU PEUPLE GABONAIS ET DES COMMUNAUTES LOCALES EN ETIMBOUE, VICTIMES DES ACTIVITES CRIMINELLES DE PERENCO.

1-SEULE LA JUSTICE NATIONALE-REGIONALE ET INTERNATIONALE SAISIE PAR LES PARTIES CIVILES, DEMEURE COMPETENTE POUR JUGER DE CETTE AFFAIRE TANTACULAIRE. TOUTES LES DISCUSSIONS ENTRE LES PARTIES EN CONFLIT OUVERT ONT POUR CADRE LES TRIBUNAUX GABONAIS ET INTERNATIONAUX.

2-TOUTE INDEMNISATION UNILATERALE DES COMMUNAUTES PAR PERENCO SERA CONSIDEREE COMME UNE ENTRAVE A LA JUSTICE ET UN ACTE DE CORRUPTION DE NUL EFFET SUR LES PROCEDURES EN COURS.

3-LE CONTENTIEUX ENTRE PERENCO, les communautés locales d’ETIMBOUE et la société civile consécutivement aux crimes environnementaux dont les pollutions récurrentes et à grande échelle, les destructions des écosystèmes, les détournements des fonds communautaires qui se chiffrent à plusieurs centaines de milliards de francs CFA y compris la corruption d’agents publics étrangers, se joue présentement devant plusieurs juridictions gabonaises et internationales. Le préjudice est considérable car les dégâts et les crimes imputables aux actions malveillantes et illicites de PERENCO en République gabonaise notamment en ETIMBOUE, sont sans commune mesure. Et donc, le prix à payer sera très enlevé, contrairement aux déclarations mensongères et à la propagande nauséabonde véhiculées par cette multinationale mafieuse, prédatrice et opaque.

Pour les parties civiles.

Georges MPAGA
Président du ROLBG
10 Avril 2021

Source : page Facebook de Georges Mpaga


vendredi 9 avril 2021

Le système PERENCO : le profit à tout prix


 

La société pétrolière PERENCO a racheté en plusieurs phases les installations obsolètes et vétustes de TOTAL GABON, en manque de rentabilité financière, pour les transformer en installations rentables financièrement.

Ce rachat aurait dû s’accompagner d’amélioration et de réhabilitation des installations, ce qui n’a pas été fait malheureusement au grand désespoir des Populations locales du Fernan Vaz et de l’Environnement.

Nous avons été les premiers en 2012 à lancer une alerte à pollution dans la lagune Fernan Vaz après avoir été avertis par un lanceur d’alerte.

La structuration de PERENCO lui permet de ne pas être soumise aux mêmes règles de transparence que la plupart des autres sociétés pétrolières de la même taille, et ne pratique pas non plus les mêmes règles d’éthique selon certains de ces concurrents. PERENCO s’en défend en mettant en avant la jalousie de ses concurrents.

Et pourtant, les faits sont là et ils sont têtus. Le non entretien des installations pétrolières de PERENCO créé les conditions de cas de pollution.

Force est de constater que les cas de pollution s’accumulent ces derniers temps. Nous estimons que les dégâts environnementaux sont camouflés. Au lieu de s’attaquer à la source du problème (l’entretien des installations), PERENCO préférait s’attaquer dans le passé au thermomètre : la répression préventive contre les lanceurs d’alerte. L’action puissante du ROLBG en étroite collaboration avec les populations de l’Etimboué a permis de faire sauter ce verrou.


Sources :

https://www.jeuneafrique.com/1057569/economie/petrole-le-modele-du-franco-britannique-perenco-de-plus-en-plus-conteste/

https://www.gabonreview.com/petrole-les-compagnies-gabonaises-jalouses-du-succes-de-perenco/


Nos derniers articles sur PERENCO

NOUVELLE POLLUTION MASSIVE de PERENCO en ETIMBOUE: Explosion du pipeline principal qui achemine le pétrole d’OLENDE-OZOURI A PORT-GENTIL

Dénonciation des activités de corruption des communautés d'Etimboué par PERENCO.

Est-ce la méthode de Perenco pour traiter les zones polluées par des hydrocarbures?

Nouvelle pollution de PERENCO dans la zone Onguendjo-Batanga. Appel à la démission des Ministres MASSASSA et Lee WHITE

Conflit extractif entre les communautés et PERENCO SA en ETIMBOUE : les dernières nouvelles: fin de non recevoir de Perenco par les communautés.

Perenco prétend avoir nettoyé ces zones polluées, mais la réalité est tout autre

Sous la pression, Perenco ne boude plus, et bouge

Perenco au Gabon : une longue histoire de pollutions pétrolières

Dépollution de sites pétroliers au Gabon: notre lettre au Groupe TOTAL SA (2016)

Gabon : Les eaux du Fernan Vaz encore polluées (2012)

Gabon: Perenco confirme une pollution offshore mais pas dans le Fernan Vaz (2012)

Gabon: pollution pétrolière dans la Lagune Fernan Vaz (2012)


vendredi 19 mars 2021

NOUVELLE POLLUTION MASSIVE de PERENCO en ETIMBOUE: Explosion du pipeline principal qui achemine le pétrole d’OLENDE-OZOURI A PORT-GENTIL

Communiqué – 19 Mars 2021
Source : Georges Mpaga, Président du ROLBG, 



Urgence signalée : PRESENTEMENT NOUVELLE POLLUTION MASSIVE de PERENCO en ETIMBOUE: Explosion du pipeline principal qui achemine le pétrole d’OLENDE-OZOURI A PORT-GENTIL

En cause : PERENCO qui utilise un outil de production vétuste, archaïque et inapproprié.

En cause : les ministères des hydrocarbures et de l’Environnement qui sont complices de la mafia de PERENCO et qui leurs actes trahissent et portent atteinte aux intérêts du Gabon.

Pour tenter d’arrêter le flux des hydrocarbures qui se déversent à travers les rivières et la mangrove, PERENCO comme à son habitude a dépêché sur la zone la société PESHAUD qui n’a aucune expertise en matière de dépollution. Cette société utilise des techniques rudimentaires.

Raison pour laquelle MASSASSA et LEE WHITE doivent être virés du Gabon. Ces deux ministres sont incompétents.

Rupture du pipeline conduisant les hydrocarbures au départ d’OLENDE en passant par Ozouri jusqu’au terminal du cap Lopez à Port-Gentil, île Mandji. La zone polluée à grande échelle se situe entre OLENDE et OZOURI, une zone riche en biodiversité du milieu marin et en abondantes ressources halieutiques. Evidemment, comme vous pouvez l’imaginer, les impacts environnementaux sont considérables. C’est une véritable tragédie environnementale qui vient une fois encore détériorer de manière substantielle tous les écosystèmes de ladite zone.

Pour vous montrer l’incompétence, la complicité et la collusion entre les ministères des hydrocarbures et de l’environnement avec la criminogène compagnie pétrolière PERENCO, aucune communication officielle n’est venue du Gouvernement de Mme OSSOUKA. Cela est inconcevable et inadmissible. Cette attitude démontre clairement que le Gouvernement de Mme OSSOUKA à l’instar de ceux qui l’ont précédé, agit contre les intérêts du peuple gabonais face à la mafia internationale représentée dans ce cas par PERENCO. Comme quoi, PERENCO par sa capacité de corruption politique, est un Etat dans un Etat. Voilà pourquoi, cette multinationale mafieuse et dont les preuves immenses ont été rassemblées par la Société civile, relèvent son implication dans les activités criminelles au Gabon en lien avec les pollutions généralisée massives, récurrentes et les détournements des fonds communautaires, contractuellement destinés aux populations d’ETIMBOUE, depuis 30 ans. Trois décennies de présence en ETIMBOUE, de pillage des ressources extractives des communautés locales. Trente années de complicité avec les oligarques politiques gabonais et d’opacité dans la gestion de la manne pétrolière dans la zone extractive la plus riche du Gabon.

Si PERENCO, par sa capacité de corruption politique, pense pouvoir échapper à la justice au Gabon, mais la situation des procédures judiciaires en cascade en l’international, lui sera fatale selon de nombreux observateurs.

Sur ce point, les procédures judiciaires à l’étranger vont connaitre un passage à l’échelle dans les prochains jours.

Affaire à suivre.

Georges MPAGA, à travers sa page Facebook
Président du ROLBG





Nos derniers articles sur Perenco :

Dénonciation des activités de corruption des communautés d'Etimboué par PERENCO.

Est-ce la méthode de Perenco pour traiter les zones polluées par des hydrocarbures?

Nouvelle pollution de PERENCO dans la zone Onguendjo-Batanga. Appel à la démission des Ministres MASSASSA et Lee WHITE

Conflit extractif entre les communautés et PERENCO SA en ETIMBOUE : les dernières nouvelles: fin de non recevoir de Perenco par les communautés.

Perenco prétend avoir nettoyé ces zones polluées, mais la réalité est tout autre

Sous la pression, Perenco ne boude plus, et bouge

Perenco au Gabon : une longue histoire de pollutions pétrolières

Dépollution de sites pétroliers au Gabon: notre lettre au Groupe TOTAL SA (2016)

Gabon : Les eaux du Fernan Vaz encore polluées (2012)

Gabon: Perenco confirme une pollution offshore mais pas dans le Fernan Vaz (2012)

Gabon: pollution pétrolière dans la Lagune Fernan Vaz (2012)